Courir à grandes enjambées. Se dépenser sans compter. S’essouffler à volonté. Il y a du bon pour les jeunes gens de Monclar, ces 167 licenciés au Football Club Avignon Ouest, à pouvoir se débarrasser du gris et des murs du quartier pour aller profiter, le temps d’un entraînement ou celui d’un match de compétition, du gazon synthétique du stade Pierre Baizet.

Le Football Club Avignon Ouest est un jeune club de foot. Il a été créé en août 2016 par son président Mustapha Morsi, lui-même enfant de Monclar, qui s’est résolu à relever le défi de ne compter que sur la compétence pour pouvoir, à partir d’une feuille blanche, écrire les pages parmi les plus belles du foot avignonnais.

Une compétence exigée pour les 17 bénévoles qui, des U6 jusqu’aux adultes, encadrent les 8 équipes engagées dans leur championnat respectif. Des entraîneurs capables, tout en véhiculant des valeurs citoyennes et éducatives, d’inculquer le goût de l’effort à consentir pour obtenir  les meilleurs résultats possibles, .

Pour l’équipe dirigeante, ce n’est pas là qu’une question de performances sportives, c’est aussi et surtout la possibilité d’offrir à ces jeunes footballeurs un environnement qui leur soit favorable à l’acquisition de fondamentaux nécessaires ailleurs, en famille, à l’école, au collège, au travail… en société !

C’est user et abuser du football pour que soient transmises dès l’âge de 5 ans, celles des valeurs qui permettront à ces jeunes issus d’un quartier prioritaire d’entrevoir un futur positif.

L’amour du travail bien fait, le sacrifice bien compris, la recherche de la perfection, aller vers l’effort sans faire semblant, se servir de la défaite d’aujourd’hui pour savoir gagner demain, ne jamais abandonner et savoir persévérer.

Ce sont ces valeurs qui sont ainsi acquises quand le geste doit être répété cent fois, mille fois pour être enfin maîtrisé, quand il faut courir encore plus vite malgré des jambes lourdes et les poumons en feu. Voilà un mental qui s’affute en même temps que la frappe de balle brossée s’améliore, séances d’entraînement après séances d’entraînement, jusqu’à pouvoir se loger un beau jour en lucarne !

Mustapha Morsi et son équipe n’ont pas voulu brûler les étapes. Il s‘agissait pour la première année de commencer petit en ne voulant accepter qu’une centaine de licenciés et les accueillir alors dans de bonnes conditions. Les dirigeants n’en démordent pas, la qualité avant tout !

Qualité dans l’apprentissage des bases du football mais, et là se situe le vrai point fort du Football Club Avignon Ouest, dans la capacité à observer attentivement les parcours scolaires avec des notes prises en compte et une aide aux devoirs dispensée.

« Mens sana in corpore sano » – Une tête bien pleine dans un corps bien fait, reste là le meilleur service rendu à cette belle jeunesse et le meilleur atout en poche pour qu’elle puisse envisager sereinement son avenir. Bien heureusement, Mustapha Morsi et l’ensemble du club, eux, l’ont bien compris !